Le tour du monde d'Annabelle et Nicolas

Visitons l'hémisphère sud !!!!!!!!!!!!!!

26 juillet 2004

Présentation

Salut à Tous,

Tout d'abord, merci de venir prendre de nos nouvelles.

Nous essaierons de donner des nouvelles le plus souvent possible, tout en sachant que certains des pays que nous visiterons ne seront certainement pas équipés.

Nous metterons donc sur cette page, un max de photos et de commentaires alors n'hésitez pas à réagir, nous donner vos commentaires et surtout de vos nouvelles.

Cette aventure, nous aimerions beaucoup la faire partager alors si on peut à travers cette page, vous faire vivre nos expériences, les discussions à notre retour n'en seront que meilleures!!!

     

Posté par Nicolas_ à 05:21 - a - Presentation - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 août 2004

La préparation

Le 3 août 2004,

J'ai annoncé récemment à mes boss que je quittais la boîte en fin d'année et j'ai surtout parlé à mes parents de mon projet de tour du monde.

Je peux maintenant préparer sereinement mon départ.

J'ai déjà pris rendez-vous pour les vaccins et le dentiste mais il me reste pas mal de chose à voir (préavis de l'appart, billets d'avion, assurances, banque...)

J'ai commencé à acheter du matos (voir photo) avec notamment un sac à dos 70L, un sac de couchage, des pantalons qui se transforment en short, des baskets de marche...). Il faut que j'allège au maximum mon sac en prévision des km de marche à venir.

Pour préparer notre itinéraire, nous nous informons sur les pays que nous aimerions visiter, c'est un vrai casse-tête car on veut en faire beaucoup tout en prenant le temps de les découvrir en profondeur...

            

Posté par Nicolas_ à 22:37 - b - Avant le depart - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2004

Dans l'attente du départ

Pour le moment, j'annonce au compte goutte à mes proches, mon départ prochain et la longue absence qui en découle.

A ma grande surprise, je n'ai que des réactions absolument positives, voire pleines d'envie. Ce qui était délicat pour moi, était la réaction de mes parents. Je leur ai anoncé hier et ils m'ont beaucoup surprise. Ils sont à fond derrière moi, heureux que je saisisse cette opportunité, et m'épaulent totalement.

Je voudrais pouvoir partir dès demain, prendre l'avion et commencer à découvrir, à rencontrer, à sentir...

En attendant, les mois qui viennent ne seront pas de trop pour préparer le voyage au mieux, et surtout profiter de mes proches...

Posté par annabelle à 22:42 - b - Avant le depart - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2004

Itinéraire

La période des devis auprés des agences de voyage touche à sa fin. Je pense avoir trouvé les billets les moins chers avec l'agence "la case départ" dans le 10éme arrondissement. Pas de formule toute faite, pas de groupement de compagnies, tout simplement une petite agence qui trouve des allers simples à des prix imbattables. (Merci pour le tuyau Laure!!!)

Voici les longs trajets prévus en avion :

8 février 2005 : Paris - Guatemala city (Guatemala)

1 avril : San José (Costa Rica) - Lima (Pérou)

1 juillet : Santiago (Chili) - Paris

15 juillet : Paris - Jakarta (Indonésie)

1 octobre : Brunei (Malaisie) - Hanoi (Vietnam)

1 Décembre : Bangkok (Thaïland) - Calcutta (Inde)

15 janvier 2006 : Delhi (Inde) - Paris

Entre ces grandes villes, nous voyagerons par les différents moyens de transports terrestre et maritime locaux.

L'Afrique du Sud, Madagascar, la Tanzanie et le Sénégal sont prévus pour 2006 mais nous ne savons pas encore dans quel ordre et à quel moment de l'année.

Le dessin n'est pas génial mais grossiérement, les lignes en rouge représentent nos trajets aériens et les pointillés en violet, nos trajets terrestres.

Posté par Nicolas_ à 22:47 - b - Avant le depart - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2004

Compte à rebours

Dans 2 mois, nous serons à quelques jours du grand départ et il me tarde.

Même si la mise en place de ce voyage à un côté sympa, l'impatience de voir du pays est maintenant trés présente. De plus, je n'ai pas envie de trop planifier nos visites et déplacements sur place pour pouvoir être libre de circuler au gré des rencontres et des humeurs.

Nous avons testé ce week-end l'appareil photo tout neuf qui nous accompagnera, il est plutôt pas mal et devrait décorer ce site de belles images. Ces dernières semaines, la question était de savoir comment stocker nos photos. Nous avons d'abord pensé graver nos photos sur des CD que l'on aurait envoyé en France mais le graveur CD portable pése 2 kgs...trop lourd. Puis on a pensé décharger les photos sur un site un peu comme celui-ci à chaque fois qu'on passerait dans un cybercafé, le problème est que vu la taille des photos de notre appareil, ça risque d'être trop long. Nous avons finalement opté pour l'achat d'un petit disque dur de poche sur lequel nous déchargerons nos photos au fur et à mesure. L'avantage est qu'il fait lecteur mp3 et qu'on pourra donc écouter notre bonne musique occidentale quand la flûte de pan commencera à nous gonfler dans les tramways péruviens. L'inconvénient, c'est qu'au même titre que l'appareil photo, c'est un objet de valeur et il va donc falloir être vigilant à le garder sans cesse sur nous, ce serait rageant de se le faire voler alors qu'il contient tous nos souvenirs...

Dernière chose, le sérieux avec lequel nous avions commencé l'espagnole vol en éclat, nous ne sommes plus du tout assidu, il est temps de partir en immersion totale !!!

Posté par Nicolas_ à 03:53 - b - Avant le depart - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2004

Billets d'avion

Nous avons acheté nos premiers billets d'avion aujourd'hui. Le grand départ est donc prévu pour le 8 février prochain, direction Guatemala city via Madrid. Notre billet de retour Santiago-Paris nous fera arriver le 1 juillet, soit quelques heures avant le mariage de nos potes Sandrine et Vincent...valises sous les yeux assurées :-))))

Et figurez-vous que j'ai déjà une petite anecdote à vous conter. Au moment de payer les billets, j'étais à peu près certain de connaître le code de ma nouvelle carte bancaire, et bien non!!! Pensant que j'avais fait une mauvaise manip la première fois, je réessaye avec le même code, toujours pas!!! Croyant me souvenir du moyen mémotechnique qui me permettait de retrouver ce satané code, j'inverse les derniers chiffres...BINGO, carte bloquée, trop fort Nico!!!!

S'en est suivie une bonne marche dans le 10ème pour trouver un crédit agricole ouvert (c'était un lundi!) où une très gentille guichetière a débloqué ma carte et par la même occasion mon sourire. Ce n'est que le début me direz-vous, mais ça énerve quand même de se sentir aussi débile par moment.

Ce week-end nous a été très coûteux en équipement pour le voyage mais nous avons à peu près tout ce qu'il nous faut, on est maintenant paré, vivement le départ...A ce propos, on remercie encore tous nos copains de Pacifica qui nous ont bien aidés avec leurs chèques-cadeaux!!!

Posté par Nicolas_ à 19:03 - b - Avant le depart - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 février 2005

Bienvenido a Guatemala

Nous voila enfin arrives au Guatemala apres un vol de 11 heures entre Madrid et Guatemala city. La chaleur et le soleil nous semblent tres agreable, il y a comme un parfum de vacance dans l'air... Nous avons passe notre premiere nuit dans un petit hôtel pas cher du centre-ville de la capitale, la chambre y etait tres vetuste et rudimentaire, l'eau de ma douche etait froide mais je me suis tellement prepare a ce genre de confort que j'aurai presque ete deçu du contraire ;-)

Nous sommes maintenant arrives a Quetzaltenango ou l'on va commencer les cours demain et tant mieux car même si on parvient assez facilement a trouver notre chemin, notre numero de bus ou encore un resto (chinois!!!) pour manger, les discussions sont plus que limitees et c'est d'autant plus frustrant que les gens semblent vraiment sympathiques ici. On est venu nous aider spontanement quand on semblait perdu et meme si on voit a 100 metres qu'on est des pauvres petits touristes fraichement debarques, on ne nous regarde pas du tout comme des extra-terrestres.

J'ai tellement prepare ce voyage que je me trouve vraiment calme malgres tout ce depaysement qui m'arrive d'un coup en pleine face et je suis vraiment serein quant a la suite du parcours.

Je suis conscient du fait que c'est tres chiant de lire un message sans les accents mais quand j'aurai apprivoise ces claviers, je vous promets de faire un effort.

Hasta pronto los amigos !!!!! 

Posté par Nicolas_ à 23:54 - c - Guatemala - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 février 2005

deuxieme journee à Quetzaltenango

Hier soir, nous avons dormi chez la famille dans laquelle nous allons passer les deux prochaines semaines pendant que nous serons à l'école. Les repas sont de véritables épreuves pour les neurones, la femme chez laquelle nous sommes reçoit des étudiants à longueur d'année et est habituée à parler avec des gens qui réussissent à aligner deux mots corrects toutes les trois phrases, elle nous parle bien lentement et a beaucoup de patience. Hier, parmi les étudiants, il y avait Megane, une américaine qui était là depuis 6 semaines, nous avons pu parler en anglais et échanger quelques idées, mais elle part aujourd'hui du Guatemala et dorénavant, il va nous falloir nous débrouiller en espagnol au cours des repas!! La femme qui nous héberge, Amanda, vit dans une grande maison avec sa soeur, ses deux frères, sa fille et un couple d'amis; la maison est donc très grande, chacun a sa cuisine et sa chambre, seuls les sanitaires sont en commun.

Cet après midi, nous allons prendre notre premier cours, il nous tarde de savoir parler ne serait-ce qu'un peu, il est difficile de ne pas pouvoir poser toutes les questions qui nous brulent les lèvres, c'est frustrant.

Sinon, Xela est une charmante petite ville toute colorée, les guatemaltèques rencontrés jusqu'à présent sont très ouverts et souriants, il fait beau, chaud, les marchés foisonnent de légumes et de fruits qui mettent l'eau à la bouche...

Nicolas se sent particulièrement bien, car bien souvent, il dépasse de quelques centimètres les hommes d'ici, même moi, je commence à avoir l'impression qu'il est grand, c'est dire:) (En même temps, je dois ressembler à une grande girafe moi?)

Le seul bémol pour le moment sont ces hommes armés qui gardent tous les endroits susceptibles d'être attaqués tels que les banques et autres magasins; ils sont très visibles et portent des uniformes d'armée.

Posté par annabelle à 16:59 - c - Guatemala - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2005

la primera leccion de espanol

Le repas d'hier midi fut tres anime. Nous etions dans notre famille avec Amanda, sa fille Janette, un de ses freres et une de ses nieces, Bibi accompagnee de 2 de ses copines, sans oublier l'americaine Megane. Figurez-vous qu'Annabelle ne s'est pas degonflee (contrairement a moi) pour chanter la marseillaise. Et voila que notre petite patriote s'est lancee dans une interpretation fabuleuse de notre hymne avec dignite!!! Bibi et ses copines nous ont interprete l'hymne Guatemalteque qui n'est pas en espagnol mais dans un dialecte local. Esta muy sympatico...

Sinon, notre premier cours s'est bien passe hier et le cafe est tres bon....

Posté par Nicolas_ à 17:26 - c - Guatemala - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 février 2005

Aujourd'hui c'est dimanche...

Au Guatemala, la religion catholique est très présente, et il nous a été difficile de trouver un cyber café d'ouvert...

Nous avons d'ailleurs eu une conférence à l'école vendredi soir sur l'histoire du Guatemala, notre niveau est encore trop faible pour que nous ayons tout compris (la vérité est plutôt que nous étions tout fiers quand nous comprenions quelque chose...), le Guatemala est dans une période toute récente d'évolution depuis la fin de la guerre civile en 1996. Les inégalités sont énormes ici, 15% de la population détient 85% des terres, il y a beaucoup de pauvreté, surtout dans la population Maya, population indigène du pays. Le racisme est ici très présent, il y a peu encore, les mayas travaillaient pour les latinos (descendants des conquérants espagnols) gratuitement; depuis peu, ils sont payés, mais ils n'ont toujours pas accès aux soins, à l'éducation, subissent la discrimination à l'embauche...  Ici, l'influence américaine est très présente, on nous a expliqué que les américains avaient proposé un marché dans le milieu du 20ème siècle, proposant de construire des infrastructures en l'échange de terres; cet accord a été signé, les américains ont disposé de beaucoup de terres et n'ont rien construit! Depuis, des terres ont été redistribuées, mais toutes les richesses produites au Guatemala sont destinées à l'exportation, il y a beaucoup plus de bon café guatémaltèque aux Etats Unis qu'ici, et le bon café coute une fortune, il n'est donc accessible qu'à une minorité de personnes. 

Hier, nous sommes allés visiter un lac, qui est un endroit sacré pour les mayas, " El laguna Chicabal'', le microbus qui nous a amené nous a laissé loin de l'entrée, mais la course nous a couté le prix du vrai trajet!! ( ils vont voir quand nous comprendrons ce qu'ils disent... En attendant, nous ne comprenons pas, alors...)

Nous sommes donc montés pendant une bonne heure avant d'arriver à l'entrée du site, j'avoue avoir fait de nombreuses pauses... Bon, après concertation avec Nicolas, on ne sait pas combien il y avait de dénivellé, mais je vous assure que c'était beaucoup... De plus, nous sommes ici à environ 2300m d'altitude, ce qui ne facilite pas les efforts physiques.

Une fois arrivés, 45 minutes de souffrance nous attendaient encore, mais cela valait mille fois le coût... Le lac se situe dans un cratère de volcan éteint et l'endroit est vraiment magnifique, il y avait des touristes comme nous, et des mayas qui devaient être en pélerinage. Des mayas s'occupaient du site, et l'un d'entre eux, venus nous voir pour nous montrer qu'il avait une photo de lui avec un francais ( il voulait savoir si on le connaissait!!), ne parlait pas l'espagnol, mais le MAM, un  dialecte maya. De nos jours, les petits descendants des mayas doivent avoir un peu plus accès à l'éducation, mais il semble qu'il reste d'énormes progrès à faire.

Nous sommes partis dans un micro bus ( équivalent d'un J9 me dit Nicolas), qui contient 15 places assises. Nous nous sommes retrouvés pendant un moment à 25 dedans (dont trois bébés, mais tout de même, cela n'enlève rien à l'exploit!).

   

Posté par annabelle à 21:55 - c - Guatemala - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 février 2005

Le monde est petit

Nous avançons petit a petit dans l'apprentissage de l'espagnole mais je dois avouer que c'est parfois la confusion totale. Les cours sont donnés en espagnole mais quand ça bloque, l'explication se fait en Anglais et croyez-moi que l'accent Guatemaltèco-anglais de ma prof, c'est quelque chose. Nous rencontrons beaucoup de jeunes d'un peu partout à l'école et on parle donc souvent en Anglais pendant les pauses. Le problème est qu'avec l'intensité et la rapidité de l'apprentissage de l'espagnole, j'en perds mon anglais. Quand je parle et que je cherche un mot, j'ai le mot en espagnol et celui en anglais qui me viennent simultanément dans la caboche, c'est affreux....surtout pour mes interlocuteurs!!! 

Deux nouveaux étudiants Québécois sont arrivés à l'école hier et GROSSE COINCIDENCE, il s'avère que j'ai des amis en commun avec l'un d'eux au Québec. Le soccer, c'est une grande famille... En parlant foot, le Guatémaltèque est qualifié pour la première fois de son histoire pour la phase éliminatoire de la coupe du monde. Ils sont dans le groupe des USA, Mexique, Costa-Rica, Panama... Il se doutent que la qualification est presque impossible mais ils y croient à mort et c'est fou l'engouement qu'il y a ici. Je devrais jouer un match avec mon école dans quelques jours et mercredi prochain, nous allons voir un match de la "Liga Major". On en reparle...

Pour les photos que certains réclament, c'est assez long de les télecharger sur le site alors j'en metterai mais "poco a poco".

La bouffe, bien que délicieuse par moment (Tacos, faritas, panitos...) est souvent monotone. Les gallettes de maïs remplacent le pain pendant le repas et les petits pains sucrés arrivent en fin de repas. Ce midi, nous avons goûté et je répète, goûté à la panse de vache et sa sauce...même avec la meilleure des volontés, on a renoncé!!! 

 

Posté par Nicolas_ à 21:58 - c - Guatemala - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 février 2005

La religion au Guatemala

Hier, nous avons visité un des marchés les plus important d'Amérique centrale: "El mercado de San Francisco del Alto". C'est un bazarre assez incroyable avec un marché d'animaux, de la bouffe partout, des fringues, des tapis. Alors que j'étais dans la cohue, j'ai senti qu'on me tapotait le mollet, je me suis retourné en pensant que c'était encore un enfant qui voulait passer, mais cette fois là, c'était une chèvre...tout le monde se côtoie là-bas!!!

Ce matin, nous sommes allés aux "Fuentes Georginas", une source d'eau chauffée par un volcan toujours actif, la baignade y était vraiment agréable...Pour nous y rendre, nous sommes montés à l'arrière d'un pick-up, un peu tape-cul mais très amusant. Pendant la montée, nous avons vu de plus prêt un des nombreux feu de forêt qui entourent la ville. Ça sent souvent le cramée d'ailleurs mais les gens ne s'alarment pas du tout ici, c'est normal pour la saison et il ne cherchent même pas à les éteindre. C'est bon pour la terre parait-il. Quand un feu prend un peu trop d'ampleur, les paysans utilisent la terre pour l'éteindre.

   

Ma petite reine du Pick-up...

  Agua esta caliente.....

La religion Catholique est très présente ici, dans notre famille, chacun se signe ou prie avant de commencer le repas. Mercredi dernier, nous avons participé au grand dîner avec toute la famille réunie et Chaïto, une des tantes a entamé la prière collective. Tout le monde s'est alors recueilli sauf 2....c'est qu'on avait faim nous!!! Sinon, les symboles religieux sont vraiment très "kitch" avec des statues colorées de la vierge un peu partout et des BD avec Jésus dedans.

La religion Maya est aussi bien présente malgré la volonté du gouvernement de la faire disparaître pendant la guerre. Quand quelques groupes se sont formés pour s'opposer aux régimes en place qui s'appropriait toutes les terres et qui exploitait les indigènes (nom donné aux Mayas ici), le gouvernement a décidé de les faire tous disparaître, qu'ils soient Guérilleros ou pas. S'en est suivi une période atroce dans l'histoire du pays, avec plusieurs milliers d'assassinats, de tortures, de viols...Quasiment tous les écrits et les documents sur la culture Maya ont été détruis. Les mayas qui ont réussis a survivre se sont réfugiés au Mexique et les plus jeunes, les bébés qui ne pouvaient pas courir et qui étaient abandonnés par leurs parents ont été envoyés aux États-Unis par le gouvernement. Ce n'est qu'après 1996 qu'eux et les réfugiés du Mexique ont pu revenir dans leur pays rejoindre le petit groupe de résistant Maya qui avait réussi à rester au Guatemala. C'est de cette façon que la culture Maya s'est reconstruite petit à petit. Elle est bien visible aujourd'hui et le gouvernement actuel fait en sorte de lui donner les moyens d'être préservée mais il existe malheureusement toujours beaucoup de haine à leur égard. Ils sont considérés comme un peuple faible qui ne peut avoir accès à certains métiers par beaucoup de Guatemaltéques de descendance espagnole. Pour finir sur les Mayas, leur religion est basée sur la croyance en un élément naturel (le lion, la panthère, la pluie, l'air, le feu...). Il ont un calendrier différent calculé à partir du mouvement solaire et qui fait 360 jours. Selon sa date de naissance dans ce calendrier, on est protégé par un de ces éléments.

Posté par Nicolas_ à 23:01 - c - Guatemala - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 février 2005

Derniere semaine a Xela

Ce fut une semaine de travail intensif, bien entendu, et de decouvertes aussi... Le but etait de savoir parler correctement en partant d'ici, objectif non atteint, il faut beaucoup de patience aux personnes qui nous ecoutent pour comprendre ce que l'on tente d'exprimer, mais l'effort en vaut la peine, en general, on arrive toujours a exprimer notre idee, aussi peniblement soit-il...

Cette semaine, nous avons eu un mercredi particulierement charge; apres les quotidiennes cinq heures de cours du matin, nous sommes alles voir avec un des travailleur social de l'ecole (une femme) -j'aime l'espagnol pour ca, il y a toujours un feminin pour chaque fonction ou metier!-, nous sommes donc alles visiter un des nombreux endroits que l'ecole a cree pour s'occuper d'enfants; ce sont des sortes de garderies pour les familles dont les parents ne sont pas en mesure de s'occuper de leurs enfants au cours de la journee. Ces projets sont finances en partie par le gouvernement, l'argent apporte par les cours d'espagnol et grace a l'aide de parrains qui prennent en charge l'education d'un enfant sur une periode donnee. Il est possible, pour des etudiants de l'ecole, de se porter volontaires pour donner des cours a ces enfants. Nous avons passes un moment extremement agreables la-bas a jouer avec les enfants, ils sont extremement attachants, vivants...Nicolas a longtemps joue avec eux au football et sincerement le plaisir etait partage, il y avait 5 a 6 gamins qui couraient partout autour d'un grand gamin qui prenait un vrai plaisir. Ces enfants vivent dans des conditions vraiment difficiles, mais voir leur energie fait vraiment plaisir, nous avons ete heureux de pouvoir partager un peu de notre temps avec eux.

Le soir, nous sommes alles voir une partie de football de Xela contre San Pedro; bon, j'y connais rien en foot, mais il semblerait que le niveau etait assez lamentable... Il y avait un match important a la tele, donc le stade etait peu rempli, mais nous avons tout de meme profite de l'ambience qui regne dans la tribune des supporters, cela nous a permis d'apprendre quelques mots non enseignes a l'ecole... Ici, ils sont un peu comme des gamins lors d'un match, ils hurlent une enorme grossierte et eclatent ensuite de rire comme des gosses qui viennent de dire une betise, marrant. Fin de la soiree dans un cafe ou il n'y a que des americains mais ou il possible de danser un peu la salsa, cela fait du bien de danser...

Jeudi, soiree 'CENA' avec la famille; Onna, Nicolas et moi avons prepare le repas pour la famille, bon, on a mange un peu tard, mais ce fut bien sympa, la nourriture, cela rapproche... Nous avons d'ailleurs chacun recu un sac en laine de la part de la mere de famille, un souvenir du Guatemala.

Demain, depart pour le lac Atitlan ou nous devons y retrouver deux etudiants de l'ecole. Pour le moment, notre voyage est vraiment tout ce qu'il y a de plus commun, il est possible que l'on y croise la moitie de l'ecole!!!

Sinon, et non, il ne fait pas si chaud que ca ici, en fait, la difference de temperature est enorme entre la nuit et la journee. Le matin, le pull est necessaire, et l'apres midi, on crame... La temperature va aller en montant pour nous et tres bientot, le pull sera superflu...

Posté par annabelle à 21:34 - c - Guatemala - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 mars 2005

Le volcan Pacaya

Nous venons de passer 4 jours au pays des hippies. En effet, le lac Atitlan, dans les hautes terres du Guatemala est un endroit magnifique entouré de plusieurs petits villages ou l'ambiance y est plutôt "Zen". Il y a beaucoup de touristes mais aussi beaucoup de "Gringos" qui s'y sont installés mais pour le peu que j'ai vu, ça ne semble pas gêner les autochtones qui vivent très bien ce mélange. C'est d'ailleurs étonnant de voir des contrastes aussi forts et aussi rapprochés dans le temps. Nous avons traversé une "rave" en plein jour en se promenant au bord du lac et le lendemain, alors que l'on grimpait une montagne, nous avons croisé un homme d'une soixantaine d'année qui redescendait avec un énorme sac de café qu'il avait récolté toute la journée sur le dos. La rue principale de Panajachel est jonchée de boutique de fringues de toutes les couleurs, des colliers, des instruments de musique artisanaux, c'est certes fait pour les touristes mais c'est vraiment joli et bon marché mais malheureusement pour Annabelle, nos sacs sont déjà pleins...

Pour se rendre á San Pedro, nous avons du prendre un petit bateau á moteur d'une dizaine de places. Tout d'abord, on y est monté avec nos gros sacs et ensuite, on a payé un mec qui était sur le bord de l'embarcadère. Avant qu'il nous rende notre monnaie, le conducteur du bateau a entamé une manoeuvre et nous, on s'est mis á hurler comme 2 paranos qui pensions que le bateau partait... L'incident s'est arrêté là, j'ai même aidé le conducteur a vider l'eau qui entrait un peu dans le bateau pendant la demi-heure de transport. Un jeune nous a aidé á trouver un des hôtels les moins chers de San Pedro (environ 2.5 euros la chambre), la vie n'est vraiment pas cher là-bas :-)))

Nous sommes maintenant arrivés á Antigua et ce matin , nous avons fait l'ascension d'un volcan en activité, le Pacaya. Les 300 derniers mètres sont assez raides á monter et la fumée dégagée par le volcan empêche de respirer correctement mais je peux vous dire que ça vaut le coup. L'ascension se termine á une trentaine de mètres de 2 cratères qui expulsent régulièrement beaucoup de gaz et de fumée mais aussi et surtout des gros blocs de pierres rouges vifs. C'est vraiment impressionnant surtout qu'aujourd'hui, d'après notre guide, le volcan avait une grosse activité, la preuve en est qu'on a même reçu quelques petits cailloux éjectés par le cratère le plus proche.

Posté par Nicolas_ à 22:10 - c - Guatemala - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2005

journée de transition

Aujourd'hui va être une longue journée, nous avons décidé hier de partir d'Antigua pour Tikal. Nous pensions rester plus longtemps, mais Antigua est une ville où l'on n'a pas envie de séjourner longtemps. Cette ville est vraiment jolie avec ses ruines en plein centre et ses petits parcs, mais c'est vraiment la ville numéro un du tourisme au Guatémala, et cela lui enlève beaucoup de son charme; il y a les endroits à Gringos, très cher pour le pays, et sinon, on te regarde un peu bizarrement quand tu veux manger sur le marché à peu de frais. Quoi que tu veuilles faire en dehors de la ville, tu dois être escorté par la police car il y a des vols très fréquemment et tu es solicité tous les dix mètres pour une excursion ou pour prendre un bus.

Nous attendent donc une heure de transport pour aller à Guatemala Ciudad, quatre cinq heures d'attente là bas, puis nous prenons un bus de nuit afin d'arriver à Flores (près de Tikal) en début de journée. Tikal est dans une région tropicale, nous avons donc commencé notre traitement anti-palu aujourd'hui. C'est sujet à débat entre les touristes, selon le pays dont tu viens, les recommandations ne sont pas du tout les mêmes; il y a ceux qui ne prennent rien et ont sur eux des médicaments en cas de crises, ceux, comme nous, qui ciblons selon les régions, le climat, et les autres qui prennent tout le temps un médicament, même dans les zones sans palu. A partir de demain, entre les moustiques et nous, c'est la GUERRE, la préparation psychologique fut un peu longue, mais nous sommes prèts..

Note: Bon, cela fait quelques jours, mais il faut tout de même le relater, nous avons vécu un tremblement de terre!!!! Le lit bougeait pas mal, mais Nicolas et moi ne sommes pas d'accord sur le niveau d'intensité. Bilan de la secousse: pas une égratignure...

commentaire de Nicolas: "Même pas peur d'abord!" ( tu m'étonnes, il dormait et pensait que c'était le vent!) 

Posté par annabelle à 20:06 - c - Guatemala - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2005

Tikal

Voulant toujours voyager pour le moins cher possible, nous avons décidé de nous passer d'une agence pour organiser notre voyage à Tikal.En arrivant à 6h du matin  pour prendre un bus public,nous avons alors compris que nos infos étaient fausses et qu'il n'y aurait pas de "chicken-bus" avant 10h. Ca devenait alors trop juste pour visiter tous le site de Tikal.A 5h53, un taxi est venu nous proposer de nous amener à une agence qui  ne nous prendrait pas trés cher mais qui partait à 6h. Aprés qu'il ait demandé moitié moins pour la course, je lui ai dit "vamos" et c'est comme ça qu'on s'est retrouvé dans un minibus plein de touristes. 

Le site de Tikal est vraiment magnifique avec des temples immenses qui étaient autrefois recouverts par la végétation. On se trouve en pleine jungle et on peut voir toute sorte d'animaux. Petit message pour Julien et Randiane, 2 français trés sympas avec lesquels nous avons passé la journée, nous avons vu des singes une demi-heure aprés votre départ!!! 

Nous sommes maintenant arrivé à RioDulce où nous allons passer 3 jours avant de rejoindre le Honduras. La chaleur est vraiment étouffante depuis quelques jours, les nuits ne sont même pas fraîches mais il faut qu'on s'y habitue, c'est le début de la saison chaude... 

Posté par Nicolas_ à 00:19 - c - Guatemala - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mars 2005

Pensees

Il est evident que je ne peux pretendre connaitre tres bien le Guatemala du fait que je n'ai mis les pieds ni sur la cote pacifique, ni dans certaines villes influentes comme Huehuetenango ou Chicastenango. Mais avec le peu de recul que j'ai sur ce pays, je peux dire qu'il m'a beaucoup plu. Nous y sommes restes 1 mois et certaines choses m'ont choque comme ces cireurs de chaussures d'a peine 7 ans ou ces dechets que tout le monde jette par terre, d'autres m'ont revolte comme ces 2 touristes acroupies a 1 metre d'une mendiante pour avoir le meilleur angle possible pour leur photo, si j'avais trouve mes mots en anglais plus rapidement, je leur aurais volontier dit qu'elles n'etaient pas au zoo. Mais ce que je retiendrais et c'est ce qui semble perdurer au Honduras, c'est cette gentillesse commune a tout les gens que l'on rencontre, que ce soit dans notre famille d'accueil a Xela, les enfants a l'ecole ou les gens dans la rue. Il est assez frequent qu'une personne vienne nous voir quand on cherche notre chemin pour nous aider et meme nous conduire et sans jamais rien demander en echange

100_0501

                     



Eux, ce sont 2 guatemalteques rencontres ici, au Honduras et avec lesquels nous avons sympatise. Ils se sont tapes 22h de route pour venir passer 2 jours au bord de la mer a Omoa. Ils ont l'intention comme beaucoup de jeunes ici d'aller travailler aux USA. Ils m'ont vaguement parle des 2 possibilites pour s'y rendre, obtenir les papiers pour etre en regle ou la filiere clandestine. C'est un sujet qu'aborde souvent Manu Chao qui est assez connu ici et dont j'ai traduit quelques chansons avec mon prof d'espagnol "Domingo".

Gracias Domingo......BAlla!!!!

Leur photo n'a certes pas grand interet pour vous mais j'imagine deja leur tete quand ils vont se voir sur le site... Ils nous ont bien aides en nous emmenant dans leur voiture a Puerto Cortes, a 20 minutes d'Omoa, la ville dans laquelle on etait, pour trouver un distributeur d'argent car sans eux, on se serait retrouve "a sec". En effet, apres avoir fait une heure de queue a la banque d'Omoa, la gentille guichetiere nous a dit qu'ils ne donnaient pas de liquide avec une carte...ARGHHHH!!!

Je pense qu'on a trouve un "rythme de voyage" maintenant, nous avons plus confiance en nous, en notre capacite a reagir et on le ressent d'ailleurs au moment des journees "galeres" de voyage en bus que l'on aborde beaucoup plus sereinement. Bon et il faut quand meme l'avouer, on se la coule douce depuis qu'on est arrive au Honduras. Les plages y sont magnifiques, il fait une chaleur a crever et l'eau est peut-etre a 28 ou 30 degres... Mais bon, dans un peu plus d'un mois, on se tape le Machu Pichu, il faut bien s'y preparer. D'ailleurs, il nous arrive de courir le matin de bonne heure et la, on nous regarde vraiment comme des extra-terrestres, les gens ne doivent pas comprendre pourquoi on fait ca.

100_0515

100_0505

100_05161100_0521

Ce qui m'a pour l'instant marque au Honduras, c'est qu'on entend beaucoup de Bob Marley, la proximite de la Jamaique aidant a faire durer le mythe. L'autre point marquant est que le niveau social semble un peu plus eleve qu'au Guatemala mais nous n'avons pour l'instant fait que la cote, on en reparlera quand on sera dans les terres d'ici une semaine.

Posté par Nicolas_ à 16:11 - c - Guatemala - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 mars 2005

Derniers jours au Guatemala et arrivee au Honduras

Nous avons passe 2 jours a Rio Dulce, charmant petit village qui se trouve sur un fleuve du meme nom.
Ce village se trouve a quelques kilometres de la mer et l´usage aurait voulu que nous prenions une barque pour aller voir Livingston, village de bord de mer seulement accessible par bateau. Il semble que la vegetation soit vraiment luxuriante et que cela vaille vraiment le coup, mais ce tour de barque ( et l´obligation d´en prendre une autre pour le retour), aurait vraiment fait mal a notre budget, nous sommes donc restes a Rio Dulce ou nous avons coule deux journees bien tranquilles dans un tres joli hotel sur pilotis qui donnait sur le fleuve. Nous avons rencontre un argentin qui voyage lui depuis 2 ans et ne compte pas s´arreter tout de suite. Lui, comme d´autres d´ailleurs, nous a deconseille d´aller au Chili. Nous verrons, mais allons peut-etre essayer d´y passer le moins de temps possible et a la place visiter le nord de l´Argentine... Enfin, nous avons le temps d´y penser...
De Rio Dulce, nous sommes ensuite alles a Omoa, au Honduras. J´avoue que j´apprehendais le passage de frontiere, je ne savais pas trop comment cela se passait et des quebecquois nous avait raconte l´epique passage du Mexique au Guatemala et je craignais que cela soit la meme chose. Et bien pas du tout, tout s´est passe tres facilement et rapidement aussi. En tout, dans la journee, nous avons pris 4 moyens de transport differents, et bien nous n´avons qu´une petite attente de 10 minutes a la frontiere, le reste s´est fait sans meme le temps de se poser, nous descendions d´un bus pour directement entrer dans un minibus et ainsi de suite...
A la frontiere, des hommes, des lempiras plein les mains, se chargent de faire le change de Quetzales en Lempiras, nous ne savions pas si le taux qu´ils appliquent etait correct ou non, nous avions juste une vague idee et ne pensions pas trop nous faire avoir. Il s´est revele que nous aurions ete perdants en changeant notre argent a la banque!!! Je trouve ca incroyable...
Dans le bus qui nous amenait a Omoa, nous avons rencontre un allemand qui tenait un hotel a Omoa, il nous y a emmenes par, euh..., je ne sais pas comment cela s´appelle, un taxi velo? Nicolas et moi n´en menions pas large, tout honteux que nous etions d´etre transportes, nous et nos bagages par un jeune homme et ceci sur une route pleines de trous en plus!!! J´aimerais, si possible, ne pas a avoir a reiterer cette experience. Enfin,  l´hotel  pour back packers etait a 20 metres de la plage et nous avions la chance d´avoir une cuisine, nous avons donc pu, pour notre plus grand bonheur, manger des legumes et des fruits et echapper pour quelques jours au poulet frit ( et au frijoles en ce qui concerne Nicolas).
Nous sommes restes 3 jours a Omoa ou nous n´avons rien fait d´autre que de profiter des hamacs a notre disposition et de la plage... Trop dur!!!
Nous sommes maintenant a Trujillo, village toujours en bord de mer, mais un peu plus a l´est.Au menu, plage, soleil, coups de soleil aussi   ( comme quoi, il n´y a pas que du bon non plus...). Dans notre hotel ici, nous avons la tele. Bon, en regle general, ce n´est pas ce que nous recherchons, mais ici, c´est une bonne chose pour travailler notre espagnol. Alors, je me gave de series romantiques stupides avec pleins de jeunes gens qui ont prefere mettre tout leur argent dans la chirurgie esthetique que dans le paiement de cours d´art dramatique, c´est assez affligeant ( Une petite pensee pour Helene Roles, mancelle comme moi et interprete de la celebre serie "Helene et les garcons", en fait, je realise que le jeux d´acteur de cette serie n´etait pas si mauvais...). Et ici, cela n´arrete pas, c´est du genre cinq heures de series de ce type à la suite!! Avis aux insomniaques,  c´est un puissant somnifere, en tout cas, c´est radical sur Nicolas et moi.

Posté par annabelle à 17:39 - c - Guatemala - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2005

Dernier jour au Honduras

Nous avons fait une halte de 2 jours à La Uniòn, petite ville au centre du Honduras afin de visiter le parc naturel de la Muralla. Il s'est avéré que c'était complétement nul, pas un animal, pas un arbre à vous couper le souffle, rien. En fait, ce parc est plus ou moins à l'abandon et il n'y a d'ailleurs plus du tout de touristes dans la région. En revanche, pour y aller, nous sommes montés dans le pick-up d'une famille de producteur de café et comme ils devaient nous ramener et que la visite du parc à été éxpédiée en 2 heures, nous avons attendu plusieurs heures chez eux. C'est à ce moment là que c'est devenu intéressant puisqu'aprés avoir posé quelques questions sur leur quotidien et avoir demandé l'autorisation de prendre quelques photos, le patriarche nous a fièrement montré toutes ces terres avec les différentes cultures, il nous a expliqué en détail la récolte du café et nous a montré comment fonctionnaient les machines. Nous avons même goûté a leur café qui croyez-moi était divin. D'ailleurs, nous avons enfin compris pourquoi nous buvions du café dégueulasse depuis notre arrivée alors que nous sommes dans la région qui en exporte le plus au monde. C'est qu'en fait, il se garde le café pourri, les graines vertes qui n'ont pas de goût et ils exportent seulement le bon!!!

100_05411   100_0544

     100_05461

       100_0535

Nous n'avons pas trop eu à faire a de vilaines bébétes depuis le début, il arrive qu'on voie un lézard ou 2 ou même un cafard dans notre chambre (et oui, notre critère est simple pour le choix de l'hôtel...el mas barato*!!!), mais ça va. Par contre, j'ai eu la frousse de ma vie quand, en passant tout seul dans une rue alors qu'il faisait presque nuit dans le petit village de La Uniòn, une bande de gamin assis sur le trottoir s'est amusée à tirer une ficelle au bout de laquelle était accroché un énorme serpent en plastique... Il ont réussi leurs coups les p'tits cons, je peux vous dire qu'il a fait un de ces bonds le Chanmar. Bon, j'ai bien ri avec eux aprés (enfin un peu jaune quand même!)

*le moins cher (Oui, j'aime bien les astérisques, ça maintient le lecteur en éveil :-)))

Posté par Nicolas_ à 21:50 - d - Honduras - Commentaires [1] - Permalien [#]

Nicaragua

Nous avons franchi la frontière hier et nous faisons une halte à Esteli, une petite ville au nord-ouest du Nicaragua avant de rejoindre la côte pacifique. Nous sommes en plein dans la "semana Santa" et c'est la semaine de congés pour tout le mode ici, nous ésperons ne pas voir trop de monde à León, notre prochaine destination.

Pour les photos que beaucoup me réclament, je peux vous assurer que c'est souvent une galère pour les télécharger. Et ce n'est pas qu'un problème de connexion Internet, ça vient souvent des ordinateurs qui sont quelque peu en ruines (petit message pour La Causse). Mais rassurez-vous, l'appareil est rempli de merveilleuses photos qu'on se fera un plaisir de vous montrer à notre retour.

J'en profite d'ailleurs, sans démagogie aucune pour vous remercier de prendre de nos nouvelles...OK, c'était le but. Mais on s'est aperçu que notre site prenait beaucoup d'ampleur et que vous étiez de plus en plus nombreux à l'apprécier, nous en sommes ravi ;-)))

100_18171   

Posté par Nicolas_ à 23:03 - e - Nicaragua - Commentaires [3] - Permalien [#]